Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique Dr Héloïse Gisquet
           Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique                                                           Dr Héloïse Gisquet

Dermato-chirurgie

Les interventions pour enlever grains de beauté, kystes et lipomes se font sous anesthesie locale sans hospitalisation.

Chirurgie des cancers de la peau:

Votre lésion cutanée devra être biopsiée pour en connaitre la nature exacte.

Puis une résection de cette lésion sera effectuée, le plus souvent sous anesthesie locale, avec une reconstructruction par greffe de peau ou lambeau cutané (peau adjacente).

Un arrêt de vos traitement anti-coagulant ne sera pas nécessaire. 

Un suivi régulier chez votre dermatologue permettra de dépister d'éventuelle récidive.

 

Exérèse d'une lésion sous anesthésie locale


L'intervention

oDans les 10 jours qui précèdent l'intervention, afin de réduire le risque de saignement, il faut    absolument éviter de prendre de l’aspirine, ou des médicaments anti-inflammatoires.

oIl n’est pas nécessaire de venir à jeûn.

oL'anesthésie locale supprime la douleur, mais elle ne supprime pas toute les formes de sensibilité. Il est donc normal de ressentir des pressions et d'autres sensations non douloureuses pendant l'intervention. Si vous avez mal, dites-le aussitôt au chirurgien, qui complètera son anesthésie.

 

Après l'intervention

oToujours pour réduire le risque de saignement, évitez de prendre de l’aspirine. En cas de douleurs, préférez le paracétamol (Dafalgan®, Doliprane®, ou Efferalgan®)

oLe sport et/ou les mouvements violents vous sont déconseillés pendant 15 à 30 jours.

o En cas de problème, n'hésitez pas à téléphoner la consultation (03 29 68 63 97) ou à la clinique qui est ouverte 24 heures sur 24 (03 29 68 60 60), 7 jours sur 7.

oLes fils sont enlevés entre 7 et 21 jours selon les cas.

oVous devez revoir votre chirurgien en consultation pour qu'il vous explique en particulier le résultat de l'analyse de votre lésion.


Complications

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans les conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et à la réglementation en vigueur, expose à un risque de complication. Les risques liés à l’anesthésie locale sont heureusement très exceptionnels en pratique :

Syncope vagale : de loin la plus fréquente de toutes les complications possibles (sueurs, pâleur, sensation de malaise)

Allergie, avec des signes cutanés (rougeurs, démangeaisons, gonflements), respiratoires (gêne de type asthmatique) et cardiovasculaires (tachycardie, hypotension artérielle).

Troubles du rythme cardiaque : pouvant aller jusqu'à l'arrêt cardiaque

Accidents neurologiques à type de convulsions pouvant aboutir à une dépression cardio-respiratoire, voire à un coma. Parmi toutes les complications générales de la chirurgie (voir cette fiche), on peut citer le risque de saignement et/ou d'hématome, qui est d'importance variable, et le risque d'infection du site opératoire, toujours possible.

 

Cicatrices

Comme pour toutes les interventions chirurgicales, il existe des cicatrices. Comme toutes les cicatrices, elles sont définitives et indélébiles. Leur aspect peut être rouge et visible pendant plusieurs mois. Totalement imprévisible, leur aspect définitif ne doit pas être jugé avant 6 à 12 mois. Elles doivent être protégées du soleil pendant 1 an environ pour éviter le risque de pigmentation définitive.

 

Service de chirurgie plastique de l'Hopital St louis Paris